CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le respect d’autrui - Par : Jean Erich René

vendredi 5 décembre 2008 par Erich Jean René

Le respect d’autrui - Par : Jean Erich René

De tous les temps et dans tous les pays, la façon de se comporter vis-à-vis
d’autrui conditionne l’atmosphère sociale. Les formes varient d’un individu
à l’autre, d’un milieu à l’autre, d’une culture à l’autre, d’une
civilisation à l’autre mais la règle d’or est la suivante : « Il faut se
comporter à l’égard d’autrui comme on aimerait qu’il se comporte à l’égard
de soi-même. » On ne sait par quel complexe de supériorité, certaines
personnes qui pourtant n’ont aucun titre de noblesse, aucune marque
particulière d’intelligence, aucune fortune etc. croient pouvoir s’en
imposer aux autres. Même au cours d’une conversation ou d’une discussion,
elles interviennent en magister dixit en agitant des arguments spécieux,
voire fulminant d’injures. Il est curieux de constater que même au magasin,
elles croient avoir les goûts les plus raffinés et imposent leurs choix
aux autres. Une telle attitude énerve tout le monde : mari, femme, enfant,
ami. Il s’agit d’un manque flagrant de respect. L’amour, l’affection,
l’amitié n’excluent nullement la déférence.

On peut avoir un niveau intellectuel très élevé, disposer d’un grand
pouvoir politique, détenir une fortune extraordinaire et afficher une
personnalité terne sans professer le respect des autres. Souvent on oublie
qu’on n’est pas seul. On se montre peu soucieux des propos qu’on adresse à
son conjoint, à sa conjointe, aux enfants, au personnel de Bureau, au
cercle de ses amis. On éclate en injures pour n’importe quelle bagatelle.
Le train de vie de la diaspora ne ressemble en aucun point à la douce
existence d’Haïti d’antan. Tout d’abord elle n’a ni bonne ni domestique ou
du moins elle ne peut pas s’en payer une. Dans une société moderne, les
casseroles ne sont pas l’affaire des femmes. Tout le monde doit faire le
ménage et la cuisine. Souvent vous devez vous contenter d’un yesterday.
Pour vous servir, la micro-onde, les machines à laver et à sécher vous
invitent. Sans quoi vous allez crever de faim et marcher salement vêtus.
Conseils d’ami !

Parce que vous payez le loyer de la maison et assurez certaines dépenses,
vous voulez être traité en roi en cultivant le mépris de votre partenaire !
Si vous élevez la voix et si par hasard un seul geste de la main suit, le
911 ne pardonne pas. Même les voisins peuvent alerter la Police et soyez
certain qu’une jolie paire de menottes vous sera enfilée rapidement. Parce
que vous avez acheté une paire d’espadrilles, des vêtements de prix, des
cadeaux etc. pour votre enfant vous croyez pouvoir le traiter de malpropre,
brise-tout, délinquant, vagabond, crétin etc. Ce langage insultant et
dévalorisant n’est pas permis dans une société polie. Tout le monde a des
droits y compris les enfants.

Le respect d’autrui commence d’abord par le respect de soi. Outres les
caractéristiques morphologiques, l’habitat est souvent utilisé dans la
classification des êtres vivants. Ce n’est pas par hasard que les cactus
poussent dans les zones arides. Si les branchies permettent aux poissons de
vivre dans le milieu aquatique et les ailes habilitent les oiseaux à
voler, la propreté d’une maison reflète l’image des résidents. C’est un
manque de respect pour soi et pour autrui de laisser traîner partout les
chaussettes , les chaussures, les habits etc. malgré les nombreux placards
dont sont dotées les maisons modernes. On jette la poubelle seulement quand
elle fait sentir sa présence. L’évier est toujours bondé d’assiettes, de
couverts et d’ustensiles de cuisines puants. C’est un manque de respect
pour soi-même et pour ses visiteurs de vautrer dans une telle malpropreté.

Quant à l’hygiène corporelle nous avons peur d’en parler pour ne pas
froisser certaines susceptibilités. Disons tout bonnement que le respect
d’autrui exige qu’on soigne sa toilette pour ne pas incommoder son
entourage. La mauvaise haleine est la cause indicible de la disparition des
plus belles amours qui viennent à peine d’éclore. Les cheveux ébouriffés,
les habits chiffonnés et sales confèrent une allure de fou. Quoique de nos
jours la jeunesse exhibe une tenue débraillée, témoin de leurs frustrations
mais il n’existe pas une philosophie de la malpropreté dans nos sociétés.
En matière d’hygiène corporelle, votre beauté angélique, votre connaissance
encyclopédique, votre compte en banque n’ont aucun poids. Sa majesté le
Roi Louis XIV, surnommé pourtant le Roi Soleil, en dépit de sa Couronne et
la pompe des cérémonies du Palais de Versailles, ne pouvait empêcher aux
invités de se pincer visiblement le nez à cause de la mauvaise odeur qu’il
laissait sur son passage. Louis XIV ne se baignait qu’une fois l’an et pour
le reste de l’année il revenait à la fragrance des parfums d’y suppléer.
Une bonne toilette est un gage de respect envers soi et son entourage.

Les éléments du discours jouent aussi un rôle important dans les rapports
humains. Un Chef d’État ne peut pas débiter n’importe quoi. La virtualité
des messages de l’Internet confère à certains intervenants le confort de
l’indiscrétion allant jusqu’à la calomnie. Outre les aspects judiciaires de
la question réglés par la loi, certains censeurs impénitents sont mis à
l’index par leur audience. On leur colle, sans le savoir, les étiquettes
qui identifient clairement leur bas étage. Par sécheresse intellectuelle,
quand votre plume ne crache que du vitriol sans jamais apporter ce baume
qui réconforte ni la lueur d’une solution pour remonter le moral, votre
potion quotidienne devient à la fois fade et rebutante. L’art d’écrire,
contrairement à ce que pensent plus d’un internaute a ses exigences. Le
style reflète la culture, le tact et la vision de l’intervenant. Certaines
aventures épistolaires tournent souvent au vinaigre. Qui pis est, les
retombées ne sont pas immédiates. Nos écrits nous suivent. Aussi par manque
d’inspiration au lieu de sombrer dans la médiocrité et la médisance, vaut
mieux rengainer sa plume et son crayon, ou du moins en faire d’autres
usages comme l’humour ou de beaux dessins. A chacun ses aptitudes et nos
talentueux artistes l’ont bien prouvé en maintes occasions.

Amis lecteurs, la diversité fait la beauté du monde. Chacun de nous peut
apporter de manière opportune sa petite pierre à sa construction dans un
esprit harmonieux afin d’assurer une coexistence pacifique qui fait tant
défaut au monde d’aujourd’hui. Nos attitudes agressives et méchantes
souvent traduisent un vide de connaissance tout en nous conduisant tôt ou
tard vers un échec certain. Les façons de donner, de recevoir, d’aimer, de
dialoguer, de critiquer etc. sont multiples et diverses mais les effets
peuvent être contraires et nos attentes sont souvent déçues. Chacun de nous
a sa touche personnelle et l’existence n’est pas une partition
préalablement écrite par les mains expertes d’un musicien. Là encore, il
faut avoir l’œil et les mains bien exercés pour assumer son exécution, sans
aucun staccato ni fausses notes que les oreilles de l’assistance arrivent à
percevoir avec aisance. Sans aucun effort de compréhension et d’adaptation
au milieu ambiant, on peut être savant, richissime, politiquement puissant
et avoir l’allure d’un vilain personnage,. L’école de la vie nous apprend
que le meilleur code de comportement c’est le respect d’autrui.








Accueil | Plan du site | info visites 239186

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE & SOCIETE  Suivre la vie du site Thématique  Suivre la vie du site Affaires Sociales   Politique de publication

Haitimonde Network