CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Qui sera au second tour ? Il va falloir encore attendre...

mardi 18 janvier 2011 par Administrator

José Miguel Insulza, le Secrétaire Général de l’Organisation des États américains (OEA), a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec le chef de la mission d’observation de l’OEA / CARICOM, Colin Granderson, après une réunion entre les délégués du corps et le chef de l’Etat d’Haïti, René Préval qui s’est tenue lundi que c’est le Conseil Électoral Provisoire (CEP) qui déterminera l’issue du premier tour des élections de novembre « bien sûr nous faisons des recommandations avec l’espoir que ces recommandations vont être prise en compte. Mais cela c’est pas du ressort de l’OEA »

La version du rapport qui a été diffusée dans la presse n’était pas « exacte » [complète]. C’était un « brouillon avancé », « rien d’officiel » a précisé José Miguel Insulza, le Secrétaire Général de l’OEA afin de calmer les tensions avec le Gouvernement haïtien.

Notons toutefois, que durant cette conférence de presse, aucun des officiels de l’OEA n’a remis en cause les chiffres publiés, résultat des vérifications au centre de tabulation, se contentant de replacer dans leur contexte ces derniers et de souligner l’importance de la phase contentieuse sur la publication des résultats finaux. « C’est seulement après la période de contestation, durant laquelle seront étudiées les plaintes des candidats, que les résultats définitifs du vote du 28 novembre seront publiés » a précisé José Miguel Insulza.

Poursuivant dans le même sens, le Premier Ministre Jean Max Bellerive à déclaré que « le résultat final, qui va permettre de déterminer qui sera premier, deuxième, troisième, quatrième ou cinquième ne pourra être déterminé qu’à la fin du processus de contentieux, donc c’est de ça qu’il s’agit aujourd’hui, il y a un rapport qui a fait une évaluation sur une tabulation avec des recommandations sur cette tabulation qui va être remit au CEP, qui va examiner ces recommandations et en même temps il y a une procédure de contentieux qui vu l’écart minime entre différents candidats, qui peut créer effectivement, comme le suggère le rapport, des bouleversements dans le classement ».

Le chef de la Mission d’observation électorale de l’OEA-CARICOM, Colin Granderson a tenu a souligner « Nous nous sommes servit des critères qui se trouve dans la loi électorale [...] et il faut que les candidats se servent justement de ces recours légaux quand il y a des irrégularité et quand il y a des fraudes, parce que la loi électoral contient plusieurs articles, qui indique la voie à suivre pour porter plainte et pour pouvoir rectifier les choses. C’est pourquoi je répète, que la phase contentieuse a été soulignée comme étant très importante, afin de pouvoir arriver aux résultats définitifs, des résultats qui bien sûr exprimeront la volonté des électeurs ».

Le Secrétaire Général a promis que des experts en droit de l’OEA, devraient arriver prochainement en Haïti afin d’appuyer le CEP dans cette phase importante, rappelant qu’il était important que cela se fasse rapidement.

En conclusion, la conférence de presse avait pour but de rappeler à ceux qui avait cru (à tord) que le rapport préliminaire était définitif, que le processus du premier tour n’était pas achevé et surtout, de désamorcer les risques de contestation sociale [à moins que l’interprétation des ces déclarations ne soit interprété différemment de leur sens et produise l’effet contraire...] Dans tous les cas, la seule chose dont nous soyons sûr, c’est qu’il va falloir avoir beaucoup de patience avant de voir la publication des résultats du premier tour.








Accueil | Plan du site | info visites 331317

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Haiti - Elections Présidentielles du 28 Novembre (...)   Politique de publication

Haitimonde Network