CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Alerte orange sur Haïti, la capitale n’en peut déjà plus

jeudi 26 avril 2012 par Administrator

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur le pays ces derniers jours ont déjà occasionné la mort de 9 personnes dans les départements des Nippes, du Sud, de la Grand-Anse et de l’Ouest. L’alerte orange est décrétée sur tout le territoire, ce mercredi, par les autorités de la protection civile qui prévoient des pluies torrentielles pendant les prochaines 48 heures.

Haïti : Un front quasi stationnaire localisé sur le nord d’Haïti et un thalweg de basses couches situé au sud d’Hispaniola influencent les conditions météorologiques sur les Grandes Antilles ce matin. Selon les modèles de prévisions numériques, ce système pourrait occasionner de fortes averses et des orages sur tout le pays mercredi et jeudi.

En conséquence, le SPGRD décrète l’alerte orange (risque d’impact d’intensité violent) aux fortes pluies tout en annonçant l’activation du Plan national de gestion des risques et des désastres(PNGRD) face aux menaces de fortes pluies avec risques d’éboulements, de glissements de terrain et d’inondations sur tout le pays, notamment sur le Sud-Est, les Nippes, l’Ouest, le Centre, l’Artibonite, le Nord, le Nord-Est, le Nord-Ouest.

Le Centre national de météorologie (CNM), de concert avec le SPGRD et la DPC, demande aux populations des zones à risques de rester vigilantes et d’appliquer scrupuleusement les consignes de sécurité en cas d’inondation, d’éboulements, de glissements de terrain et d’orages violents. Les consignes sont les suivantes : se préparer à évacuer, si nécessaire, les zones exposées aux inondations et glissements de terrain : (bords de mer, ravines, rivières, flancs des montagnes, etc.) ; ne traverser les rivières en crue sous aucun prétexte. En cas d’orages violents, il est conseillé de ne pas s’abriter près des fenêtres et en zone boisée.

Par ailleurs, les pluies qui se sont déversées sur Port-au-Prince hier soir ont mis la capitale sens dessus dessous. Cette situation a engendré une scène désastreuse au niveau de la circulation, laquelle, déjà difficile en temps normal, a été sérieusement paralysée. La boue et des déchets éparpillés partout ont rendu certains endroits complètement impraticables. Près de l’ambassade américaine, au boulevard 15 Octobre, voitures et piétons ont trempé dans l’eau sale. A Carradeux, les coulées de boue ont arrêté certains moteurs. Un grave éboulement a été remarqué sur la route du Canapé-vert, et un peu partout, entraînant de longues files de véhicules. En pleine journée, des tracteurs du MTPTC tentaient de débarrasser les lieux. Même les motocyclettes n’ont pas été épargnées par les différents bouchons.

C’est toute la capitale qui a été complètement bloquée ce mercredi matin. Sur la nationale 2, au niveau de Mariani (Carrefour), des alluvions ont été emportées par les eaux de différents ravins, spécialement celui de Macomme, et ont obstrué la circulation. Cette situation a duré une bonne partie de la matinée, paralysant ainsi toutes les activités. Plusieurs policiers et agents de la Minustah ont réussi à débloquer la circulation en fin de matinée. Selon les agents de la PNH sur place, ces interventions ont été du service de la circulation de la commune de Carrefour.

Plusieurs maisons ont été inondées. Malgré les efforts des responsables pour la reprise de la circulation routière, les inquiétudes de la population demeurent. « C’est peine perdue. Juste une petite pluie suffit pour avoir les mêmes effets », s’est plaint un jeune homme montrant les alluvions repoussées sur les côtés de la route. Le déplacement à pied a été tout aussi difficile à cause des eaux non canalisées qui ont envahi trottoirs et chaussée.

Des riverains ont affirmé qu’un éboulement de terrain aurait fait un mort dans les hauteurs de Macomme. Cependant, aucune source officielle n’a pu confirmer l’information. Le rapport publié par le CNM fait état de 9 morts depuis que les pluies diluviennes s’abattent sur le pays, il y a plusieurs jours. Plus d’une dizaine de blessés auraient aussi été enregistrés dans les départements des Nippes, de la Grand-Anse et de l’Ouest. De grands risques d’inondation et d’éboulement dans plusieurs régions du pays sont possibles, selon M. Semelfort , qui appelle la population à rester vigilante. Ce dernier exhorte notamment la population vivant dans les zones à risques à se déplacer vers des endroits plus sûr en cas de menace.

John Smith Sanon

Nathalie Verné

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com







Accueil | Plan du site | info visites 317879

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network