CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

L’Espagne veut jouer sur le levier de la géopolitique en Haïti

vendredi 27 avril 2012 par Administrator

Elles sont nombreuses les ambassades en Haïti à suivre de près la conjoncture du pays. Tout en évitant une certaine ingérence ouverte ou voilée, l’Espagne forte de sa contribution annuelle de 115 millions d’euros, ne passe pas par quatre chemins pour solliciter auprès des acteurs locaux et autorités politiques des actions susceptibles de faire avancer la situation. L’Espagne veut, une fois de plus, jouer sur le levier de la géopolitique en Haïti, aux côtés de la France, du Canada, des États-Unis et du Venezuela.

Haïti : « Je suis convaincu que le processus de ratification du Premier ministre désigné, Laurent Lamothe, par le Sénat a été propre, ouvert et démocratique. En tant que représentant du gouvernement espagnol, notre préoccupation actuelle serait de voir l’avancement du processus de ratification à la Chambre basse afin de doter Haïti d’un nouveau gouvernement pour sortir le pays de cette impasse qui déstabilise les institutions et qui mine la confiance des donateurs et des investisseurs étrangers dans le pays », a laissé entendre l’ambassadeur espagnol à Port-au-Prince, Manuel Hernandez Ruigomez, qui signale que sans un gouvernement légitime, l’Espagne, à l’instar de la communauté internationale, ne peut pas avancer dans les activités devant conduire au progrès du pays.

346 millions d’euros sur trois ans

D’après le diplomate, la somme de 346 millions d’euros est mise à la disposition d’Haïti par l’Espagne, pour la période 2010-2013, soit 115 millions d’euros par an. Ce don s’inscrit dans le cadre des promesses faites par l’Espagne à la conférence de New York en 2010 dans le processus de la reconstruction d’Haïti.

En termes de suivi des actions entreprises par les autorités espagnoles en Haïti, l’ambassadeur a rappelé qu’une délégation de la Chambre de commerce de Madrid a visité Haïti en mars dernier, afin d’approfondir les relations commerciales entre Haïti et l’Espagne. Cette délégation était composée de représentants de neuf entreprises espagnoles : Alatec ingenieros, consultores y arquitectos, Control Técnico y Prevención de Riesgos SA, Elsamex Internacional SRL, Eptisa servicios de ingeniería SL, Euroestudios SL, Geed Arquitectos, Hidrolution SL, Inclam Group et Wasser ; ils étaient accompagnés par madame Ana Martinez Páramo, directrice pour la zone Amérique de la Chambre de commerce de Madrid, et David Muñoz Portillo, responsable économique et commercial de l’ambassade d’Espagne en Haïti.

La délégation a visité les ministères de l’Économie et des Finances, du Commerce et de l’Industrie, de la Planification et de la Coopération externe, ainsi que des directions générales comme la Direction générale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa). Par ailleurs, la délégation espagnole a rencontré des représentants des organisations internationales présentes en Haïti, notamment la Banque mondiale (BM), la Banque interaméricaine de développement(BID) et la délégation de l’Union européenne (UE).

Cette mission fait suite à la visite à Madrid, en juillet 2011, du président Michel Martelly et s’inscrit dans le cadre de la diplomatie d’affaires du ministère des Affaires étrangères du gouvernement d’Haïti, des relations économiques et commerciales, ainsi que dans la politique du gouvernement espagnol de raffermir ses liens d’affaires avec Haïti.

50 millions pour les PME

Pour assurer le suivi et la planification de l’aide de 50 millions d’euros octroyée à Haïti par l’Espagne au profit des PME haïtiennes, une rencontre s’est tenue le lundi 30 janvier 2012 entre le président haïtien, Michel Jospeh Martelly, et une délégation composée de l’ambassadeur d’Espagne accrédité à Port-au-Prince, Manuel Hernandez Ruigomez, et du représentant de la Banque interaméricaine de développement, Eduardo Almeida.

Ainsi, le chef de l’État s’est félicité d’avoir mené à terme ce projet qui, d’après lui, est le fruit généré par sa visite en juillet dernier au pays du roi Juan Carlos et de la reine Sophia d’Espagne. En guise de conclusion, M. Martelly s’est engagé une nouvelle fois à poursuivre son combat visant l’amélioration des conditions de vie de la population, reconnaît l’officiel espagnol. Il rappelle que ces fonds de 50 millions de dollars ont été promis par l’Espagne à Haïti au cours du voyage de Martelly sur le territoire espagnol.

« Les axes prioritaires de la coopération espagnole en Haïti sont : l’assainissement, l’eau potable, le tourisme, l’éducation (formation des enseignants) et l’agriculture. Haïti et l’Espagne se trouvent dans une nouvelle étape de leurs relations bilatérales, et ce, grâce à la ferme volonté de leurs gouvernements. Nous réaffirmons au peuple haïtien le respect et l’amitié du peuple espagnol et nous entendons porter nos relations bilatérales à leur meilleur niveau », a conclu l’ambassadeur Ruigomez, assurant que l’Espagne sera toujours aux côtés d’Haïti.

Amos Cincir

mcincir@lenouvelliste.com

Dominique Domerçant

succes33@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 317980

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Espagne   Politique de publication

Haitimonde Network