CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

L’ex-sénateur Lambert attaqué en justice pour menaces de mort

mercredi 24 avril 2013 par Administrator

Après avoir milité pour un raz-de-marrée électoral non obtenu de l’INITE, l’ex-sénateur Joseph Lambert, par médias interposés, s’affrontait à certains de ses camarades de lutte, dont le député Levaillant Louis-Jeune. Le conflit est désormais porté sur le terrain juridique.

Le nouvel épisode du feuilleton des "ex-frères ennemis" de l’INITE se joue désormais au parquet de Port-au-Prince où une plainte pour menaces de mort a été déposée contre l’ancien sénateur Joseph Lambert, conseiller politique spécial du président Martelly. L’ex-président du Sénat est attaqué en justice par les députés Levaillant Louis-Jeune et Saurel Jacinthe. Ces derniers jurent que leurs têtes sont mises à prix.

"Les menaces se précisent. Les exécutants du plan macabre ont jusqu’au 29 avril pour nous assassiner", a claironné le député Louis-Jeune à sa sortie, ce mardi, du parquet de Port-au-Prince. Le représentant de Desdunes au Parlement n’entend pas divulguer sur les ondes les preuves du présumé complot ourdi contre sa personne et celle de son collègue Saurel Jacinthe.

"Nous fournirons les preuves tout au long de l’enquête que devra ouvrir le parquet", a avancé M. Louis-Jeune qui répondait aux questions des journalistes.

"Deux témoins sont prêts à témoigner", a affirmé le député Jacinthe. L’élu de Moron/Chambellan mise aussi sur le Réseau national de défense des droits humains(RNDDH) qui aurait diligenté une enquête sur les menaces de mort proférées contre les deux anciens présidents de la Chambre basse. "J’ai ma fille qui a été menacée à l’école", se lamente Jacinthe après avoir déposé la plainte auprès de Lucmane Dellile, chef du parquet de la capitale.

"Nous allons examiner la plainte", a confirmé Me Dellile, qui n’a pas écarté la possibilité d’interroger l’ancien sénateur Lambert. Le Code pénal condamne les menaces de mort, a rappelé le commissaire du gouvernement.

Acteur ou figurant du nouvel épisode des anciens "frères ennemis" de l’INITE, le RNDDH n’a pipé mot. Le journal a tenté en vain de joindre au téléphone le porte-parole de l’organisation de défense des droits humains. Les démarches se sont aussi révélées vaines auprès de Joseph Lambert. Le rideau n’est pas abaissé. La scène se joue au parquet...

Claude Gilles








Accueil | Plan du site | info visites 317629

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network