CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La faculté et le bureau national d’ethnologie vandalisés - par : lenouvelliste.com

lundi 20 février 2012 par Administrator

La tension est montée d’un cran vendredi dans l’aire du Champ de Mars entre des étudiants de la faculté d’ethnologie et des centaines de proches du président Michel Joseph Martelly. Si le cortège présidentiel a essuyé des jets de pierre, les locaux de la faculté ont été vandalisés.

Haïti : Accrochages ce vendredi entre des étudiants de la faculté d’ethnologie et des partisans du président Michel Joseph Martelly. Tout a commencé quand le cortège présidentiel qui circulait à pied au Champ de Mars a, selon des témoins, tenté de pénétrer dans l’enceinte de la faculté où se déroulait un colloque international. Mécontents, des étudiants s’y sont opposés. Des rafales d’armes automatiques et des échanges de jets de pierre entre les étudiants de la faculté d’éthnologie et des partisans du président Michel Martelly qui l’accompagnaient comme au carnaval s’en suivirent.

Impossible de déterminer lequel des deux camps a déclenché les hostilités. Chose certaine : la faculté et le bureau national d’ethnologie ont été pillés et vandalisés. Des pare-prise de plusieurs véhicules garés dans la cour de l’institution ont été brisés par les proches du président qui ne digéraient pas l’attitude des étudiants. Sept ordinateurs, des imprimantes, des ventilateurs et autres matériels importants du bureau national d’ethnologie ont été emportés par les individus proches du chef de l’État. Plusieurs étudiants et employés du bureau national d’ethnologie ont été molestés et dépouillés de leurs effets personnels.

Au moins deux étudiants tombés en syncope, a constaté un journaliste du journal, ont été transportés à l’hôpital dans une ambulance de la Croix-Rouge haïtienne arrivée sur les lieux. Les agents de la police administrative qui étaient sur place ont dû secourir plusieurs étudiants apparemment en danger. « Nous avons eu deux étudiants qui sont tombés en syncope sous l’effet du gaz lacrymogène, lâche un étudiant, visiblement indigné. D’autres ont été blessés par des jets de pierre et passé à tabac par des hommes en civil qui ont violé l’espace. Nous avons la preuve que le président Martelly a horreur des universitaires. »

Si les étudiants accusent les partisans du président Michel Martelly de vandaliser la faculté, le bureau de la présidence fait une toute autre lecture de l’événement. « Ce 17 février 2012, des fauteurs de troubles réfugiés dans l’enceinte de la faculté d’ethnologie ont agressé le cortège du président de la République qui parcourait l’aire du Champs de Mars à pied accompagné de bandes carnavalesques », explique le bureau de communication de la présidence dans une note de presse. Le cordon de sécurité présidentiel, a poursuivi la note, a rapidement pris toutes les mesures nécessaires pour assurer, selon les dispositions règlementaires, la sécurité du cortège du président qui a pu regagner, sain et sauf, l’enceinte du palais national.

Sans mentionner les dégâts enregistrés à la faculté et au bureau national d’ethnologie, le bureau de communication de la présidence annonce une mise en garde aux manipulateurs qui véhiculent des messages d’incitation à la violence. « La présidence lance un appel au calme à la population et encourage tous les citoyens à s’unir pour travailler, dans le respect de la loi et des principes démocratiques, au progrès et à la stabilité de notre patrie commune. », conclut la note.

Jean Pharès Jérôme et Amos Cincir








Accueil | Plan du site | info visites 317879

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network