CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La vie de Michaëlle Jean après Rideau Hall - par : Dominique La Haye / Journal de Québec

vendredi 1er octobre 2010 par Administrator


La vie de Michaëlle Jean à Rideau Hall tire à sa fin, alors que la gouverneure générale sortante passera le flambeau à son successeur, David Johnston, vendredi.

Plus souvent en bien, mais parfois en mal, la 27e gouverneure générale du Canada a fait couler beaucoup d’encre depuis sa nomination par l’ex-premier ministre libéral Paul Martin, en 2005.

Ses débuts ont été mouvementés, notamment au Canada anglais, où on a dénoncé sa double nationalité, canadienne et française, et où on lui a reproché à elle et à son mari, le cinéaste Jean-Daniel Lafond, d’avoir des sympathies souverainistes.

Au fil des ans, la gouverneure générale a cependant su renverser la vapeur et gagner le cœur des Canadiens et aussi des Haïtiens, son pays d’origine, qu’elle a visité après le tremblement de terre en janvier.

Bilan positif

À l’heure des bilans, le chef de l’opposition officielle à Ottawa, Michael Ignatieff, estime que le mandat de Mme Jean est digne d’éloges.

« Elle a bien servi le pays, avec beaucoup de dévouement, avec beaucoup de courage, a dit le chef du Parti libéral du Canada. C’est incroyable ce qu’elle a fait pour le prestige du Canada en Afrique et en Haïti », ajoute M. Ignatieff. La députée libérale de la région de Montréal Alexandra Mendès signale pour sa part le « grand charisme » de Mme Jean qui a permis de donner une plus grande visibilité aux fonctions de gouverneur général.

« Je pense qu’elle a prouvé à tout le monde que même si elle avait pu avoir une certaine sympathie envers le mouvement souverainiste, elle a très bien défendu le Canada sur la scène internationale et même canadienne », dit-elle.

Du bon boulot

Le chef adjoint du NPD et député d’Outremont, Thomas Mulcair, qualifie « d’exceptionnel » le travail de la gouverneure générale.

M. Mulcair lui reproche cependant d’avoir reconnu, après avoir hésité longuement, la légitimité du gouvernement minoritaire en 2008 menacée par la coalition libéraux-néo-démocrates avec l’appui du Bloc québécois.

« Je m’en voudrais de ne pas mentionner qu’il y avait une seule déception pendant tout ce temps-là. C’est lorsqu’elle n’a pas rendu une décision qui aurait permis à la coalition de voir le jour », a dit M. Mulcair.

« Rappelons que c’était sa décision de permettre à M. Harper de proroger, de ne pas rencontrer le nouveau Parlement. C’était à mon point de vue une erreur en termes de droit constitutionnel et autre », précise le chef adjoint du NPD.

La vie de Michaëlle Jean après Rideau Hall ? Après l’installation vendredi du 28e gouverneur général, son successeur David Johnston, Mme Jean embrassera de nouvelles fonctions.

Elle soutiendra les efforts de reconstruction des églises et des écoles en Haïti, à titre de représentante spéciale nommée par l’Unesco.








Accueil | Plan du site | info visites 327605

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Canada   Politique de publication

Haitimonde Network