CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le Canado-Technique s’ouvre aux partenariats

mercredi 19 juin 2013 par Administrator

Sous le parrainage de l’ambassadeur du Canada, M. Henry Paul Normandin, le Canado-Technique a rencontré, vendredi dernier dans ses locaux à Turgeau, une pléiade d’entrepreneurs.
Sa belle réputation d’école technique de référence ne tombe pas du ciel. Le centre de formation professionnelle Canado-Technique dispose d’équipements indispensables à la formation de nouveaux professionnels dans les domaines électromécanique, des télécommunications, de mécanique d’entretien industriel et des techniques des réseaux informatiques. Cela en grande quantité.

Au menu de la rencontre avec les entrepreneurs, s’inscrit, en tête de liste, une visite guidée au cours de laquelle les visiteurs ont pu apprécier la richesse du Canado-Technique. Ils ont visité également des ateliers, des salles de cours et des laboratoires.
« Partenariat et perspectives », c’est autour de ce thème que s’est déroulé la rencontre dans l’après-midi du 14 juin 2013. Ce moment est mémorable, a déclaré Frère Pierre Isaac Valméus, directeur du Canado-Technique. L’essentiel de son discours peut être interprété comme un témoignage de reconnaissance envers le gouvernement canadien.

« Sans l’aide du gouvernement canadien et de l’Etat haïtien, nous n’aurions pas pu bénéficier de cet important projet qui nous a doté d’un nouveau site, de nombreux équipements à la pointe de l’industrie et aussi de réaménager nos anciens bâtiments », a exprimé M. Valméus, ajoutant que de nouveaux programmes élaborés selon l’approche par compétences ont été développés dans le cadre de cet accompagnement et appui.

Malgré tout, le centre de formation Canado-Technique qui accueille environ 1 200 étudiants chaque année, connaît des difficultés. « Nous avons un centre riche en termes d’équipements mais financièrement pauvre », a révélé le directeur Valméus, se référant au nombre d’abandons enregistrés chaque année. Ainsi, les responsables ont décidé de développer une stratégie afin d’aller chercher du financement, une stratégie qui permet de s’ouvrir au partenariat avec des entreprises de la place.

Dans un premier temps, nous avons rencontré les chefs d’entreprise en allant chez eux. Donc, cette rencontre constitue la deuxième étape. Nous sommes persuadés que nous allons développer des partenariats équitables », a indiqué M. Lucien Durand, directeur de la formation permanente du Canado-Technique qui célèbre cette année 40 ans d’existence.

Lucien Durand, qui a joué avec brio le rôle de maître de cérémonie, a présenté les perspectives du centre. Les entrepreneurs pourraient nous conseiller. Ils pourraient pendant une heure, faire des exposés à l’intention des élèves sur le thème : Le marché de l’emploi. Les patrons pourraient aussi solliciter des services car nous avons des équipements sophistiqués. Les chefs d’entreprises pourraient accorder des bourses d’études à des élèves, permettant ainsi à ces derniers d’effectuer des stages », a avancé M. Durand.

M. Henry Paul Normandin, ambassadeur du Canada en Haïti souhaite que l’approche par compétences appliquée au sein du Canado-Technique soit répliquée partout dans le pays et adoptée par le programme de développement professionnel. Il a fait l’éloge de cette approche axée sur la pratique. Aux entrepreneurs, l’ambassadeur a expliqué le sens que revêt la rencontre.« Dans mon expérience, lorsque je rencontre les représentants du secteur privé des affaires, et quand je leur ai demandé quelles sont les principales contraintes au développement de leur entreprise, il y a toujours deux termes qui reviennent, le premier : l’accès au crédit et le second : l’accès à une main-d’oeuvre qualifiée », a fait savoir le diplomate canadien.

La mission du Centre, selon le représentant du Canada en Haïti, dans un premier temps, est de fournir l’opportunité à des jeunes à des jeunes d’acquérir une bonne formation pour ensuite pouvoir accéder au marché de l’emploi.

Participant à la rencontre, la secrétaire d’Etat à la Formation professionnelle, Marina Gourgue, a plaidé pour un partenariat fort entre les entreprises et les centres de formation professionnelle tant publics que privés. « Il y a beaucoup de jeunes formés dans le pays qui n’arrivent pas à trouver un emploi. C’est une inadéquation sur laquelle nous devons travailler. Un appel de la sorte a été déjà lancé au secteur privé lors des ateliers réalisés dans le cadre de la définition de la politique de l’enseignement technique et de la formation. Actuellement, nous travaillons sur la politique nationale de la formation professionnelle », a-t-elle avancé en appelant les entreprises à offrir des stages aux finissants afin de les aider à améliorer leurs performances.

Madame Gourgue a annoncé qu’à travers la définition de la politique de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, elle va procéder à la refondation du système de la formation professionnelle à travers le pays.

Gérard JEANTY

Junior Jounty003@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 331538

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site EDUCATION  Suivre la vie du site Jeunesse & Education   Politique de publication

Haitimonde Network