CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le Sénat enfin logé à son nouveau local

jeudi 3 mai 2012 par Administrator

Plus de cinq mois après la construction d’un deuxième local après celui construit par la Minustah, le Sénat en a finalement pris possession, lundi, au Bicentenaire. Offert en cadeau par la USAID à hauteur de 1,9 million de dollars, ce siège parasismique a été totalement retapé au goût des sénateurs, mais les travaux de restauration n’ont pas encore été achevés.

Haïti : Une séance dans une petite salle flambant neuve. Désormais, elle servira de salle de séance pour les sénateurs de la République. Au total 30 chaises en bois munies de coussins. Chaque bureau est partagé par deux honorables parlementaires. A la tribune d’en face, du haut de l’autel, siègent les cinq membres du Bureau. Système de son pas trop performant, climatisation au rabais, pas de place pour ceux qui voudraient assister aux séances. Mais c’est mieux que le premier local construit par la Minustah. « Il y a moins de promiscuité et c’est plus propice au travail », a reconnu le sénateur Kely C. Bastien.

Le nouveau local du Sénat est toujours en chantier. Une situation qui énerve le sénateur de la Grand-Anse. Pour Andris Riché, c’est un manque de respect à l’endroit des parlementaires de leur faire venir dans ce nouvel espace, alors que les ouvriers poursuivent les travaux. Une fois la séance de ce lundi ouverte par le président du Grand Corps, M. Riché a sollicité la parole pour faire passer ses frustrations. Visiblement, il n’était pas satisfait.

Son collègue Kély C. Bastien lui a demandé d’apprendre à apprécier. Il a soutenu que ce n’est pas l’endroit idéal pour travailler, mais que c’est bien mieux qu’avant.

Le président du Sénat a lui aussi reconnu qu’il y a encore beaucoup de choses à faire dans ce nouveau local. Salon diplomatique pour les sénateurs et les députés, bureaux pour les secrétariats des deux branches du Parlement, entre autres. Toutefois, les conditions de travail sont bien meilleures qu’avant. « La climatisation ne fonctionne pas encore, les travaux de drainage ne sont pas encore réalisés », a avancé le président de l’Assemblée nationale. Cependant, le sénateur Dieuseul Simon Desras a admis que ce nouvel espace est bien plus confortable que le premier préfabriqué.

L’ancienne salle de séance n’était pas convenable, a-t-il dit. Elle n’était pas assez spacieuse pour les travaux en Assemblée. A cause de la saison pluvieuse, le président du Sénat se trouve dans l’urgente obligation de réaliser les séances un peu plus tôt que d’habitude. A la moindre averse, c’est toute la zone du Bicentenaire qui se retrouve sous les eaux boueuses.

Dieuseul Simon Desras a demandé à l’Electricité d’Etat d’Haïti (ED’H) de mettre le Sénat sur un circuit prioritaire, question d’éviter les coupures d’électricité. Au ministère des Travaux publics, le parlementaire a demandé de faire les travaux de curage de toute la zone. Les réparateurs de pneus doivent être déplacés.

La plupart des sénateurs s’accordent à dire que les chaises mises à leur disposition sont loin d’être confortables pour passer trois, quatre heures, des fois une journée à parlementer. Comme dans une salle de classe, ces parlementaires assis deux par deux commentent l’actualité politique comme des camarades.

Les journalistes désireux de couvrir les séances se verront dans l’obligation de rester debout ou de s’asseoir à même le sol comme l’ont fait ce lundi deux travailleurs de la presse.

En plus des 1,9 millions de dollars décaissés par l’USAID le Sénat et la Chambre des députés ont dépensé presque le double du coût de construction du premier local pour transformer le deuxième. « Avec nos financements, la salle des séances du Sénat devient très moderne et des bureaux en cèdre ont été fabriqués pour les 30 sénateurs », avait indiqué le mois dernier Jn Ariel Joseph, secrétaire général du Sénat.

Des toilettes de proximité, a-t-il ajouté, ont été construites près des salles de séance à partir des fonds dégagés par les deux Chambres. Une structure de sécurité a été mise en place en séparant le parking des salles de séance. Dans le local construit par l’USAID il n’y avait pas d’espace pour accueillir des visiteurs, les secrétaires ou de toilettes intérieures pour chaque bureau.

Le bâtiment que l’USAID a remis aux autorités haïtiennes était juste un hall sans murs intérieurs pour le découpage des bureaux. Il était aussi dépourvu de chaises et de classeurs, et la salle destinée à accueillir les séances en Assemblée nationale ressemblait à un gymnase vide.

Au cours du mois de mars dernier, le Parlement avait déjà dépensé environ 775 000 dollars dans les travaux de finition du bâtiment, et beaucoup restaient encore à faire. Cependant, ce local n’est que temporaire. Rappelons que le Parlement devra être logé dans une autre construction qui sera définitive. Le palais législatif a été totalement détruit par le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Robenson Geffrard

rgeffrard@lenouvelliste.com

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com







Accueil | Plan du site | info visites 322651

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network