CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le sphinx renait de ses cendres - Par : Jean Erich René

samedi 26 juin 2010 par Erich Jean René

Le sphinx renait de ses cendres

Jean Erich René

erichrene@bell.net

L’organisation des élections est un acte de souveraineté nationale incluant les Partis Politiques en lice et les électeurs. L’arbitrage est constitutionnellement réservé en Haïti au CEP. Les participants aux joutes électorales ont le droit inaliénable de récuser les membres de l’organisme électoral et de veiller à la fiabilité du processus. Dans la conjoncture politique actuelle l’enjeu des élections a pour baromètre les tensions sociales relatives à la situation précaire de 1.700.000 sinistrés qui vivent sous des abris de fortune sans aucune lueur d’espoir. La crise économique qui sévissait avant le séisme du 12 janvier 2010 s’est grandement empirée. En dépit des promesses faites par la Communauté Internaltionale, le quotidien du citoyen haitien s’obscurcit de jour en jour. Continuer sur la même foulée équivaudrait à un acte de suicide collectif.

Les prochaines élections présidentielles et législatives auront comme ferment la satisfaction des besoins fondamentaux du Peuple. Normalement les suffrages des électeurs devraient être collectés par les Candidats qui répondent au mieux à leurs multiples demandes. Malheureusement en Haiti il n’y a jamais eu d’élections. Autrefois c’est l’armée qui dictait les résultats des urnes. Le drame de la Ruelle Vaillant a été monté de toutes pièces par le CNG pour nous offrir ce coup fourré. Le Clergé Catholique a également orienté le verdict des urnes. Au 21e siècle c’est l’ONU qui donne les clés du Palais National par le truchement de son émissaire sur place. Il est temps de se réveiller de son sommeil en se frottant les yeux pour se rendre compte que les bulletins de vote ne sont jamais comptés. En 1991, en dépit de la popularité certaine d’Aristide sa victoire était proclamée sans dépouiller les urnes. Il en était de même aux élections de 2000 et de 2006.

Nommer d’autres membres au CEP sans revisiter le processus électoral est une perte de temps. Le Président René Préval en plaçant Amarick Louis comme secrétaire d’Etat à la sécurité publique nous donne rendez-vous au carrefour Tintin. C’est là que la machine électorale va chavirer les 4 roues en l’air. Des urnes préalablement bourrées seront permutées dans les voitures de Police qui assurent leurs transports. Maintenant on peut les déballer en présence des experts étrangers attentifs qui n’ont qu’à confirmer la fiabilité des résultats. Remarquons qu’il n’est permis à quiconque que le Gouvernement de publier les résultats des urnes. En 2006 la bacchanale a envahi le Centre de Tabulation des données de l’Hôtel Montana et acclamé René Préval. Comment faire pour éviter ce coup fourré ?

La proclamation des résultats des élections ne peut pas être un privilège exclusif du Gouvernement . Dans ce cas il n’y aurait aucun changement politique. On ne peut pas être Juge et Parti à la fois. Il revient à chaque BEC et à chaque BED le devoir de compter les Bulletins de vote en présence d’un Juge de Paix et des Membres honorables de chaque Communauté. Les résultats seront localement affichés et ensuite communiqués au Bureau Central. La contestation pour fraudes et autres anomalies relevées au cours du scrutin est recevable devant les tribunaux de chaque Juridiction.

Selon l’article de la Constitution de 1987 le Président René Préval ne peut pas briguer un autre mandat. Cependant il a encore la commande de l’Appareil de l’Etat. Il a toutes les latitudes pour favoriser l’élection des membres de son Parti. Une telle perspective est décriée par l’Opposition déterminée à déraciner l’INITE. Dans ce climat général de suspicion, la crédibilité du Gouvernement Préval Bellerive est largement entamée. Toute décrispation de cette tension entre les différents acteurs politiques nécessite la transparence du processus électoral de l’aval vers l’amont. Le contentieux Manus-Préval éveille bien des soupçons sur l’irrégularité des élections avec Préval. Les Partis devraient accorder leurs violons afin d’être aussi forts qu’un bélier pour surmonter les obstacles. Mine de rien Michèle Montas fait sa tournée en Province cette semaine pour sonder les coeurs.

Face au lot quotidien des ménages, il n’est plus question de se gargariser des vains discours de nos politiciens blasés. La détérioration de la qualité de vie dans un climat de crise économique nécessite au chevet d’Haïti l’ordonnance d’un Docteur expérimenté c’est à dire qui a déjà donné la preuve de sa compétence grâce à l’augmentation du revenu national La hausse des prix des produits de première nécessité, l’augmentation du taux de chômage, l’encombrement de nos artères par les gravats des maisons détruites par le séisme du 12 Janvier sont autant de facteurs qui empêchent aux tenants du pouvoir actuel de remonter la pente.

Dans cette ambiance de morosité et de misère généralisée, toutes fraudes électorales seraient sanctionnées par la vindicate publique. Pour favoriser la montée de la militance au détriment de la compétence, la Nation haitienne a été vidée de ses fils les plus vaillants par des assassinats crapuleux, des accusations sans fondement et même des procès truffés de montages dignes des studios d’Hollywood. Avec la patine du temps, la vérité éclate au grand jour. Fort heureusement les métaux précieux ne s’altèrent pas, malgré les gangues dont on les affecte impunément. Aux premiers rayons de soleil, ils brillent davantage et reprennent leurs places, selon leurs valences. Le sphinx renait de ses cendres.








Accueil | Plan du site | info visites 322651

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network