CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Me. Néhémie Joseph laisse le CSPJ

jeudi 9 août 2012 par Administrator

Comme annoncé, la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH) a décidé de rappeler le représentant de l’Assemblée des bâtonniers en exercice au sein du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). La décision a été prise, ce jeudi matin, lors d’une réunion entre les bâtonniers des différents barreaux de la République. « Dès que la Fédération me demande de me retirer, j’obéis immédiatement », avait dit au journal Me. Néhémie Joseph joint au téléphone quelques heures avant l’annonce de la décision de l’Assemblée des bâtonniers en exercice.

« Je ne suis pas confortable au sein du CSPJ, comme je l’étais avant et je n’ai aucun problème à reprendre mes activités au sein de mon cabinet aux Gonaïves », nous a dit Me. Joseph qui s’apprêtait déjà à quitter Port-au-Prince, jeudi matin. Le bâtonnier de l’ordre des avocats des Gonaïves ne cache pas sa déception par rapport au mauvais démarrage de cette institution jusqu’ici présentée comme « garante de l’indépendance du pouvoir judiciaire ». « Au moment d’entrer au sein du CSPJ, je ne pensais pas que j’allais travailler dans un climat aussi tendu. Je pensais que j’allais faire partie d’une institution qui permet aux justiciables de refaire confiance à la justice de leur pays », regrette Néhémie Joseph.

Avec le retrait du représentant de l’Assemblée des bâtonniers en exercice, l’effectif du CSPJ passe à huit alors que ce Conseil est légalement formé de neuf membres. La FBH n’entend pas envoyer un nouveau représentant pour combler le vide au sein du CSPJ. « Notre siège restera vide jusqu’à ce que le président du CSPJ revienne sur le choix des trois membres devant le représenter au CEP, un choix qui a été fait de manière irrégulière », nous dit Me. Carlos Hercule, président de la Fédération des barreaux de la République. Selon Me. Hercule, la FBH a écrit deux lettres différentes, l’une adressée au président du CSPJ pour lui annoncer que la FBH n’est plus représentée au sein du CSPJ et l’autre à Me. Néhémie Joseph pour lui notifier son rappel. Selon Me. Carlos Hercule, Me. Néhémie Joseph n’a pas besoin de démissionner puisque avec le rappel de l’institution qui l’a désigné, il n’est plus membre du CSPJ, jusqu’à nouvel ordre. « Nous pouvons décider de le rétablir dans ses fonctions à n’importe quel moment, si le problème est résolu », a dit Me. Hercule qui expliquait pourquoi Me. Joseph ne démissionnera pas.

Me. Néhémie Joseph représentait au sein du CSPJ, l’Assemblée des bâtonniers en exercice, au terme de la loi du 13 novembre 2007. Me. Carlos Hercule souligne que l’Assemblée des bâtonniers est un organe de la Fédération des barreaux. « C’est aussi la FBH qui avait écrit au président pour proposer le nom de Me. Néhémie Joseph », poursuit le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince et président de la FBH.

Après la Fédération des barreaux, les organisations de droits humains pourraient aussi rappeler leur représentant au sein du CSPJ. Les organisations qui ont participé à ce processus de désignation promettent de se réunir avant d’adopter une position officielle sur la question. Entre temps, le président du CSPJ, Me. Anel Alexis Joseph, rejette toute possibilité de revenir sur le choix des trois représentants du pouvoir judiciaire au sein du CEP.

Eddy Laguerre

laguerreeddy@gmail.com

Voir en ligne : Lematinhaiti.com







Accueil | Plan du site | info visites 317980

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network