CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

OEA : Martelly met en exergue le dialogue national pour la tenue d’élections

samedi 8 février 2014 par Administrator

Les journalistes haïtiens n’ayant pas pu couvrir la rencontre entre le président Michel Martelly et les membres du Conseil permanent de l’Organisation des États américains (OEA) ce vendredi à Washington, nous publions le communiqué de l’OEA sur cette séance protocolaire tenue en l’honneur du chef de l’Etat.

Le président d’Haïti, Michel Martelly, a fait mention aujourd’hui devant le Conseil permanent de l’Organisation des États américains (OEA) du dialogue politique qui se déroule dans son pays en vue de la convocation d’élections législatives et municipales en 2014 et a fait savoir son soutien au débat actuellement en cours entre les États membres sur la Vision stratégique de l’institution continentale.

Lors d’une séance protocolaire du Conseil tenue en son honneur, au cours de laquelle il fut présenté par le secrétaire général de l’OEA, José Miguel Insulza, et par le président du Conseil permanent et ambassadeur de la République dominicaine, Pedro Vergés, le président Martelly a expliqué qu’avec le soutien de l’Église catholique, « un dialogue interhaïtien, qui nous permettra de définir, de façon consensuelle, un cadre de référence pour consolider les acquis en matière de gouvernance démocratique et assurer la prévisibilité de notre système par la réalisation régulière d’élections démocratiques et inclusives, nécessaires à la stabilité politique et au développement économique et social d’Haïti » est en cours.

« Je me réjouis de l’état d’avancement du processus électoral devant culminer au renouvellement des pouvoirs législatif et locaux durant l’année 2014, renforcé par l’adoption et la publication de la loi électorale, ainsi que de la loi relative au fonctionnement des partis politiques », a ajouté le président en présence de tous les représentants permanents des États membres de l’OEA, lors d’une cérémonie tenue dans la Salle des Amériques du siège de cet organisme à Washington.

Dans son allocution, le mandataire haïtien a soutenu le débat sur la vision stratégique qui a lieu actuellement au sein du Conseil permanent de l’OEA à partir d’une initiative du secrétaire général de l’OEA. « Je voudrais remercier et féliciter le secrétaire général, Monsieur José Miguel Insulza, d’avoir encouragé le Conseil permanent à initier une réflexion et un débat profonds autour de la vision stratégique de l’Organisation des États américains pour les prochaines décennies. C’est une réflexion qui, me semble-t-il, doit être encouragée », a-t-il affirmé.

Le président Martelly a également évoqué la récente décision de la Cour constitutionnelle de la République dominicaine en ce qui a trait à la citoyenneté des immigrants nés sur le sol dominicain dont la plupart sont d’ascendance haïtienne. « Je voudrais remercier les pays qui se sont mobilisés pour favoriser une issue respectueuse des droits de la personne face à ce problème. Pour l’instant, un processus de dialogue est en cours entre Haïti et la République dominicaine. Dans le cadre de ces pourparlers, la République dominicaine a pris un certain nombre d’engagements qui devraient permettre de trouver une issue favorable que nous appelons de nos vœux. J’invite les pays de l’OEA à continuer à soutenir le processus et à garder la même vigilance vis-à-vis du respect des droits de la personne afin qu’il n’y ait une seule personne à se trouver en situation d’apatridie dans la région ».

En outre, le président d’Haïti a assuré que son pays, qui a été ravagé par un séisme dévastateur en janvier 2010, s’achemine vers la reprise et il a rappelé que celui-ci fête cette année le 210e anniversaire de son indépendance. Par ailleurs, il a souligné que son gouvernement consacre 14 % de son budget national à l’éducation. À titre d’exemple, il a indiqué qu’un million quatre cent mille enfants bénéficient d’une scolarisation gratuite, que plus d’un millier d’écoles ont été réhabilitées et que 369 nouveaux établissements scolaires ont été construits.

Le président Martelly a déclaré qu’il appréciait les liens que son pays entretenait avec l’OEA, avec laquelle il organisera une rencontre sur l’investissement vers le milieu de cette année et a réitéré son engagement de recevoir l’Assemblée générale de l’institution en 2015. Nous espérons « vous revoir en Haïti en juillet 2014, dans le cadre de notre rencontre sur l’investissement et, en juin 2015, à la 45e Session ordinaire de l’Assemblée générale de l’OEA », a-t-il précisé.

Enfin, le premier mandataire haïtien a exprimé sa solidarité à ses voisins de la Dominique, de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines qui ont connu en décembre dernier des inondations dévastatrices. « Vous conviendrez avec moi que la vulnérabilité aux catastrophes naturelles est le lot de quasiment tous les petits États de la Grande Caraïbe », a-t-il dit. « C’est une question qui doit continuer à être approchée au niveau régional. J’appelle donc de mes vœux au renforcement des structures et des mécanismes régionaux et sous-régionaux de prévention et de gestion des risques et des désastres », a-t-il ajouté.

L’OEA et Haïti

Dans son intervention, le secrétaire général a réaffirmé « l’engagement intégral de l’Organisation des États américains envers Haïti », un des membres fondateurs de l’organisation continentale et il a souligné le leadership du président Martelly dans les activités de reconstruction de son pays suite au séisme survenu il y a quatre ans. « Les progrès de cet effort sont évidents. Mais le chemin qui reste à parcourir est encore long et les défis demeurent complexes », a-t-il précisé.

Le secrétaire général Insulza a également loué les efforts déployés par le gouvernement haïtien dans la poursuite du dialogue politique et le renforcement démocratique. « Nous soulignons aussi aujourd’hui la plus récente initiative du dialogue politique dans laquelle le président de la République s’est personnellement investi, » a-t-il rappelé, tout en encourageant les acteurs « de ce dialogue interhaïtien entre le Pouvoir exécutif, le Pouvoir législatif et les partis politiques, menés sous la direction de M. le Président et de la Conférence épiscopale d’Haïti, à travailler de concert pour parvenir à un accord permettant de déboucher sur des élections libres, transparentes et inclusives en 2014 de sorte qu’à plus long terme, on puisse s’attaquer de manière toujours plus efficace aux autres questions politiques de fond ».

Insulza a mis l’accent sur l’importance de la tenue d’élections dans le pays caribéen et a souligné que « la tenue de bonnes élections dans les meilleures conditions possibles offrira au gouvernement l’occasion de démontrer sa volonté d’agir pour renforcer l’institutionnalité du pays et promouvoir les principes essentiels de la politique d’alternance, créant ainsi le climat indispensable au développement intégral, social et économique du pays ».

Le chef de file de l’OEA a fait référence à certains programmes grâce auxquels l’OEA appuie Haïti, comme l’élaboration du registre civil de ses citoyens. « Je veux rappeler que l’OEA, entre 2005 et 2012, a prêté une assistance au Bureau national d’identification pour l’inscription et la livraison de cartes d’identité à plus de 5 millions de personnes et nous voulons poursuivre cette coopération », a-t-il précisé.

Pour sa part, le président du Conseil et représentant permanent de la République dominicaine, Pedro Vergés, a souligné la présence de tous les États membres de l’OEA pour accueillir le président Martelly, « comme un signe de la volonté de la région à aider Haïti dans sa reprise économique ». « Au sein de ce Conseil permanent, nous faisons nôtres les progrès d’Haïti ; les réussites d’Haïti sont pour nous une source de fierté », a indiqué le président du Conseil.

L’ambassadeur Vergés a également remercié le président d’Haïti pour sa capacité et son engagement envers les piliers et programmes de l’Organisation. « Je vous remercie, M. le Président, de maintenir le système et l’agenda interaméricain au nombre des priorités de votre gouvernement. Merci de votre foi et confiance en l’OEA. Nous, les États membres de cette organisation, nous espérons qu’Haïti parvienne au bien-être qu’il mérite, à la meilleure formation de son peuple et à l’amélioration optimale de son infrastructure dans les plus brefs délais », a-t-il indiqué.

L’ambassadeur Vergés a également évoqué le débat ouvert entre son pays et Haïti sur la récente décision de la Cour constitutionnelle dominicaine et a fait l’éloge de « la bonne disposition démontrée par son gouvernement, ce qui revient à dire, par vous, Monsieur le Président, afin de régler de concert avec la République dominicaine les questions communes ». A ce titre, le diplomate dominicain a souhaité « de tout cœur que les fruits de ces dialogues soient pour le bénéfice des peuples de ces nations tant aimées. »

Avant la session protocolaire, le secrétaire général Insulza s’est entretenu avec le président Martelly, dans son bureau au siège de l’OEA, au cours d’une réunion privée.

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 317482

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site GOUVERNANCE & POLITIQUE  Suivre la vie du site Politique   Politique de publication

Haitimonde Network