CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Quand Lamothe annonce le budget des élections de 2013

jeudi 11 avril 2013 par Administrator

En annonçant le budget de l’organisation des élections de cette année lors de l’émission Le point sur Radio-Télé Métropole le mardi 9 avril 2013, Laurent Lamothe est-il sur le point de se substituer au Collège transitoire du Conseil électoral permanent (CTCEP) ?

Ordinairement, le budget de l’organisation des élections a toujours été l’apanage des Conseils électoraux. Depuis le premier Conseil dirigé par Ernst Mirville, en août 1987, jusqu’à celui de Gaillot Dorsainvil, c’est toujours l’institution électorale qui élabore son budget par l’entremise du trésorier du Conseil et le soumet à la ratification de tous les conseillers. Pour la première fois, un Premier ministre haïtien prend sur lui la responsabilité d’élaborer le budget de l’institution électorale avant l’entrée en fonction des membres du Conseil. Il est de coutume qu’en élaborant le projet de loi de finances de l’exercice fiscal, des crédits budgétaires soient prévus pour les institutions indépendantes comme le Conseil électoral provisoire, le Conseil de l’Université, l’Office de la protection du citoyen et autres. Tel n’est pas le cas aujourd’hui, car il s’agit de fonds en devises pour l’organisation des compétitions électorales.

40 millions de dollars, dont 10 millions du Trésor public et 30 autres des Etats-Unis, du Canada, de l’Union européenne, représentent le budget prévu par le Premier ministre Laurent Lamothe pour organiser les élections pour le renouvellement du tiers du Sénat et celles des municipales et locales. Si le chef du gouvernement annonce ce budget avec une telle précision, c’est qu’il a été ventilé et les priorités ont été définies en fonctions de données collectées sur l’organisation de ces joutes.

Quelle sera la position des neuf membres du CTCEP qui n’ont pas encore prêté serment en vue de se mettre au travail ? Il n’est que d’attendre. Cette fuite en avant du chef de la Primature pourrait être un arrangement avec la communauté internationale, étant donné que de plus en plus de voix s’élèvent contre l’organisation des élections en Haïti à coup de millions de dollars américains en lieu et place d’un service civique. Tout porte à croire que la Primature prépare le fait accompli pour le CTCEP. Avec ce financement de la communauté internationale, l’OEA et les ambassades étrangères pourront contrôler, comme en 2011, l’institution électorale et décider du maintien ou non d’un candidat au moyen de pressions et de communiqués de presse.

Pourquoi le gouvernement Lamothe et les ambassades étrangères ont-ils peur de l’organisation d’élections sans l’aide étrangère ?

Voulant maintenir notre pays sur la liste des Etats en faillite, ils ne veulent pas que le pays se ressaisisse pour recouvrer graduellement sa souveraineté. Les membres du Collège transitoire du Conseil électoral permanent accepteront-ils que ces élections s’organisent à coup de millions de dollars venus de l’étranger pour enfoncer le pays davantage dans l’opprobre et la honte ?

Lemoine Bonneau

bonneau@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 317879

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network