CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Un conseil électoral transitoire comme bouée de sauvetage

mercredi 7 novembre 2012 par Administrator

Un Conseil électoral transitoire limité à l’organisation des sénatoriales partielles et des élections à venir pour les collectivités territoriales est la formule proposée par le Sénat à l’exécutif. Le président Michel Martelly en prend acte, mais ne décide pas encore.

Le nœud gordien n’est pas encore défait à l’issue d’une énième réunion tenue, lundi soir, entre le président Michel Martelly et un groupe de douze sénateurs. Le cadre est le même que celui des discussions qui ont eu lieu au Karibe Convention Center, mais avec un nouvel acteur : Religions pour la paix, comme médiateur. Dans un document soumis au chef de l’Etat, les sénateurs recommandent la formation d’un Conseil électoral transitoire ayant pour seule mission l’organisation des prochaines sénatoriales partielles et des élections pour les collectivités territoriales.

Nous avons fait un pas important vers la résolution de la crise, a estimé le sénateur Jean William Jeanty en charge de l’élaboration du document soumis au président Martelly lors d’une rencontre tenue au Karibe Convention Center. Plusieurs sénateurs ont brillé par leur absence pour des raisons diverses. Mais ils auraient tous adhéré au document. « Nous avions jugé nécessaire d’avoir une position commune et unique avant de rencontrer le président Martelly », a expliqué le sénateur Jeanty, symbolisant l’opposition constituée au Parlement pour barrer la route au Conseil électoral permanent (CEP) controversé mis en place par le chef de l’Etat.

Les sénateurs n’ont toutefois pas mis en cause le choix des 3 représentants de l’exécutif et des 3 nouveaux représentants désignés par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) au Conseil électoral permanent déjà installé mais contesté par plusieurs secteurs vitaux du pays. « Ces membres sont là pour un Conseil électoral de transition mais non pas pour un Conseil électoral permanent », ont suggéré les pères conscrits.

Ainsi, le pouvoir législatif procèdera de manière consensuelle avec des secteurs de la société civile à la désignation de ses 3 représentants à l’organisme électoral, moyennant une entente avec l’exécutif sur les procédures envisagées.

Rien n’est encore décidé à la suite de cette rencontre qui semble être une phase préparatoire à la tenue de discussions approfondies entre les deux protagonistes. Chose certaine, « le chef de l’Etat a pris acte de la proposition des sénateurs », ce qui représente un petit pas vers le dénouement de la crise, réalisé grâce à la médiation de Mgr Pierre-André Dumas et du pasteur Sylvain Exantus de Religions pour la paix.

La rencontre n’était pas une perte de temps. C’était une bonne séance de discussions, se félicite le président Michel Joseph Martelly, annonçant la formation d’une commission de suivi afin de continuer les négociations. Religions pour la paix a fait des propositions que nous pouvons accepter. » Le chef de l’Etat s’est gardé de révéler à la presse les grandes lignes des propositions du groupe de religieux qui ont déjà joué le rôle de médiateur entre le président Martelly et les sénateurs lors d’une enquête ouverte sur la nationalité réelle du chef de l’Etat.

« Nous sommes là comme facilitateurs des discussions, mais nous n’avons rien à annoncer au public », a sèchement déclaré Mgr Dumas interrogé par les journalistes massés au Karibe Convention Center.

Les sénateurs ont manifesté un certain optimisme quant à la prise en compte de leur proposition. « Nous ne sommes pas encore arrivés à une décision finale, mais nous sommes sur la bonne voie pour trouver une issue heureuse à la crise », a indiqué le sénateur Andris Riché, vice-président du Grand Corps. Le parlementaire donne la garantie que le Sénat va se mettre au travail pour contribuer à la résolution de la crise. Ce ne sont pas les sénateurs Jean-Baptiste Bien-Aimé et Francisco Delacruz qui contrediront leur vice-président.

Yvince Hilaire et Claude Gilles

Les sénateurs ayant pris part à la rencontre :

- 1-Andris Riché
- 2-Steven Benoît
- 3-Jean William Jeanty
- 4-Jocelerme Privert
- 5-François Lucas Saint-Vil
- 6-Jean-Baptiste Bien-Aimé
- 7-Mélius Hyppolite
- 8-Fritz Carlos Lebon
- 9-Dieuseul Simon Desras
- 10-Francisco Delacruz
- 11-Pierre Francky Exius
- 12-Jean Willy Jean-Baptiste

Les sénateurs absents :

- 1-Moïse Jean-Charles
- 2-Wetzner Polycarpe
- 3-François Anick Joseph
- 4-John Joël Joseph
- 5-Wenceslass Lambert
- 6-Edwin Daniel Zenny
- 7-Pierre-Louis Lucien Derex
- 8-Maxime Roumer








Accueil | Plan du site | info visites 317482

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network