CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Un projet de défense des droits humains à Ganthier et Fonds-Verrettes

mardi 22 avril 2014 par Administrator

Initié par l’organisation de défense des droits humains Solidarité haïtienne de défense des droits humains (SOHDDH) et ses partenaires, dont l’Union européenne, le projet baptisé : « Renforcement des capacités de la société civile en matière de défense des droits humains » a été lancé vendredi dernier à Fonds-Parisien. Ce projet vise à lutter contre les actes de violation des droits humains au niveau des communes de Ganthier et de Fonds-Verrettes.

Budgétisé à 90 % par l’Union européenne pour une durée de 18 mois, la mise en œuvre du projet sera assurée par la Solidarité haïtienne de défense des droits humains (SOHDDH), en collaboration avec la Société haïtienne de réhabilitation et de développement (SOHARED). Il vise à permettre aux organisations de la société civile de la commune de Ganthier et des localités avoisinantes (Malpasse et Fonds-Parisien) de jouer pleinement leur rôle dans la défense des droits humains.

Le projet entend aussi doter les représentants d’organisations de la société civile d’outils nécessaires capables de les aider à enquêter, à surveiller et à se documenter sur les différents cas de violation des droits humains ; constituer un réseau intercommunal de la société civile afin d’organiser des campagnes de promotion et de plaidoyer en faveur de la défense des droits humains ; promouvoir une culture de respect des droits humains, surtout auprès des couches les plus vulnérables.

En clair, 200 délégués seront dépêchés sur le terrain pour assurer des plaidoyers contre les actes de violation des droits humains. « Un bureau d’assistance sociale sera installé à Fonds-Parisien pour recevoir les doléances et accompagner du coup les victimes des cas de violation des droits humains en matière de poursuite judiciaire », a précisé Pierre Garrot Néré, président de la SOHDDH.

Avec ce projet géré par Niclais Louiscy (membre de SOHARED), a souligné M. Néré, on essaie de donner une première réponse aux différents problèmes que traverse la commune de Ganthier et de Fonds-Verrettes à travers le renforcement de l’action de la société civile. Une réponse qui vise la défense des droits fondamentaux des citoyennes et citoyens les plus vulnérables et la promotion d’un véritable État de droit. Il entend, entre autres, aider les parents et enfants de ces communes à résoudre le problème de documents officiels.

Dans les communes de Ganthier et de Fonds-Verrettes les cas de violation des droits humains sont légion, déplore M. Néré, qui dit constater et observer beaucoup de personnes - toutes catégories d’âges confondues - de ces communes qui ne disposent pas de pièces d’identité (actes de naissance et carte d’identification nationale). Il estime que c’est une violation pure et simple des droits humains par l’État, car on n’arrivera pas à construire un véritable État de droit sans permettre à chaque citoyen de jouir entièrement de ses droits civils et politiques.

Plus loin, M. Néré a confié que dans le cadre de la réalisation du projet, des séances de formation seront tenues en vue de sensibiliser la population sur l’importance de ses droits et ses devoirs en tant que citoyenne et citoyen. « Les acteurs ciblés bénéficieront aussi de l’accompagnement de son institution dans le processus de recouvrement des documents légaux », indique-t-il, a joutant que la SOHDDH, créée en 2011, est un organisme de droits humains ayant pour mission de promouvoir, de défendre et de protéger les droits de la personne humaine et de lutter pour l’établissement d’un État de droit en Haïti. Amos Cincir
mcincir@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 331598

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network