CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Vers un renforcement des liens culturels entre Haïti et la République dominicaine

mercredi 7 novembre 2012 par Administrator

Tocayo ! Il s’agit d’un programme bilatéral visant le renforcement des secteurs culturels haïtien et dominicain. Volontariat pour le développement d’Haïti (VDH) et Redcultural sont les deux organismes qui bénéficient de ce programme au profit des jeunes.

Financé par l’Union européenne, ce projet est mis en œuvre par l’agence espagnole Multilatéral. Selon le responsable des relations publiques de VDH, Ansy Niclas, le projet Tocayo va renforcer la capacité professionnelle des agents culturels (musiciens, artistes, artisans, écrivains, etc) de l’île de manière à mieux présenter, vendre et tirer meilleur profit de leurs œuvres.

En ce sens, six séances de formation, dont trois en Haïti et trois en république voisine, seront tenues entre les mois de février et juillet 2013, à l’intention de 40 jeunes Haïtiens et Dominicains, d’après Ansy Niclas. Ces formations porteront sur le marketing, l’élaboration et la gestion de projets. Suivant les déclarations de ce dernier, les participants vont être également amenés à diagnostiquer les secteurs culturels des deux pays se partageant l’île d’Hispaniola. Les formations seront assurées par des professeurs haïtiens, dominicains, français et espagnols, souligne Niclas.

En plus, VDH et Redcultural bénéficieront chacun d’un centre d’information et de documentation. Outre des livres traitants de la culture, deux sites web seront mis à la disposition des bénéficiaires pour la publication d’informations relatives à des activités culturelles : appels d’offres, annonces, invitations, etc.

En effet, le VDH disposera de 500 à 1000 livres, d’après le responsable des relations publiques, indiquant qu’un espace a déjà été aménagé à cet effet au local du VDH, à Pacot. Très enchanté par le projet Tocayo, Niclas laisse croire que celui-ci est d’une grande importance, à l’idée que beaucoup de jeunes ont du mal à sortir de l’anonymat en raison de leur incapacité à bien faire valoir leur talent ou leurs œuvres. Cela permettra aussi d’établir un très bon lien entre les deux républiques voisines sur le plan culturel, fait-il remarquer. « Et les agents culturels dominicains et haïtiens pourront faire beaucoup de contacts et d’ouvertures sur le marché international. Leurs produits seront mieux vendus ; eux-mêmes pourront tirer meilleur profit de leurs oeuvres ».

Gladimy Ibraïme

gibraime@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 319826

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Republique Dominicaine   Politique de publication

Haitimonde Network